Lëd- Caryl Ferey

Dans cette histoire on part très loin en Sibérie à Norilsk, près du cercle polaire Arctique. C’est une des villes les plus froide au monde. Il tombe des quantités énormes de neige et le blizzard rend les températures toujours plus extrême. Et comme si cela ne suffisait pas c’est aussi une ville très polluée car on y exploite des gisements de nickel et autre minerais.
« Les jours de blizzard les ferrailles volaient des toits, les enseignes, des magasins- des dangers constants dont on faisait peu de cas. »
C’est un de ces jours de fort blizzard que tout a commencé. le toit d’un immeuble s’envole et laisse alors apparaître le corps d’un nenets qui a été assassiné.
C’est Boris Ivanov qui est chargé de l’enquête. Un simple flic, pas franchement beau , pas tout jeune non plus. Sa femme c’est Anya la petite coiffeuse à domicile, un couple disparate mais heureux d’être ensemble.
Puis on rencontre Dasha, une jeune fille moderne, costumière, et qui pratique le pole dance à l’occasion. Depuis son plus jeune age elle est amoureuse secrètement de Gleb. Lui, travaille à la mine et c’est un photographe amateur. Nikita l’ami de Gleb travaille a la mine aussi , il écrit des poèmes.
Puis il y a Léna la jeune médecin légiste et son mari Sacha.
Chacun a sa propre histoire. Des vies marquées par le système russe.
Alors dans cette ville pas comme les autres on travaille , on s’amuse les soirs le week end et on boit beaucoup aussi. L’enquête policière se déroule qui nous dévoile la corruption à tous les niveaux dans ce pays.

J’ai vraiment aimé cette lecture , découvrir ces personnages et la vie qui se déroule dans un tel contexte, dans un tel endroit.

« Prise dans la glace tels les vaisseaux partis explorer les mers du pôle Nord, Norilsk ne pouvait être atteinte que par avion si le temps le permettait, et l’été par cargo, quand la fonte libérait le port de Doudinka. En dehors de cette période, personne ou presque ne s’aventurerait sur le fleuve Ienisseï, lui aussi gelé : Norilsk et la péninsule de Taïmir étaient trop isolées pour le commerce, le tourisme, l’idée même de voisinage. Pour vivre ici il fallait y être né. Ou être fou. »

Lëd- Caril Férey- Parution juin 2022.
A lire.

Note : 4.5 sur 5.

(Livre acheté version poche)

2 commentaires sur « Lëd- Caryl Ferey »

  1. Bonjour Aline, j’ai découvert Caryl Ferey avec ce roman qui m’a plu. Mais c’est une histoire terrible et certains personnages n’avaient aucune chance de s’en sortir. Bonne après-midi.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :